AMENDE HONORABLE


-

.........Je n’attends rien après ma mort et ce quitus que je demande n’est donc pas pour me concilier les bonnes grâces d’un tribunal.

         Plus simplement, je considère que je me dois, comme le fit François Villon, de solliciter la clémence de tous ceux qui eurent à subir, de ma part, tors et blessures de toutes sortes.

         Pour ma défense, je peux jurer n’avoir rien prémédité dans une intention malfaisante.

         Qui d’entre nous peut se targuer en accomplissant son destin de n’avoir pas nui à quiconque ?

         À poursuivre passionnément parfois nos rêves et nos chimères, sans plus rien voir du temps présent, ce comportement fait surgir en moi une illustration issue d’un vieux livre d’histoire montrant des seigneurs  chassant en cavalcades à travers champs et ravageant les moissons sous les sabots de leur monture.

         Sans distinction d’âge et de sexe, de qui fus-je le prédateur ?

.........Nous en avons, nous aussi, bien connus depuis l’école et par la suite.

         À tous ceux et celles avec lesquels j’ai cheminé plus ou moins longtemps, si tel était le cas, je tiens à faire amende honorable.
        


                                                 P.SELOS
                                        Paris, le 15 Avril 2015

 

        Liste des Textes