AUTOCENSURE

Ce que je ne dis pas
Me vaudrait sur le champ
D’être mis sous écrous.

En avouant mes pulsions
Sans en passer à l’acte
J’aurais maille à partir.

Et cette liberté
Dont on fait tant de cas
Je n’en ai pas l’usage.

Dans le passé, peut-être,
Mais il en est ainsi
Des mœurs et coutumes.

De laxisme en censure
Nos sociétés avancent
Ou bien font marche arrière.

Elles sont comparables
Aux vagues de la mer
Que brise le ressac.

Soudain, tout est permis
Puis c’est l’intolérance,
Au hasard du pendule.

La balance est faussée
La justice est partiale
C’est une prostituée.

Au nom de l’opinion
On a coupé des têtes
Car il fallait lui plaire

Qu’il est heureux celui
Qui nait en concordance
Avec l’esprit du temps !

Je crains de n’être pas
Venu au bon moment
Et j’ai la sensation

Qu’un vent des mauvais jours
Ne souffle par ici
L’odeur de bois brûlé.

 

....................P.SELOS
......Paris, le 8 Décembre 2013

        Liste des Textes