BANALITÉS CONSTANTES


Il a assassiné un vieil homme en sursis,
Un bébé, c’est plus grave,
Il est notre avenir.

Qui ne s’attendrit pas au tout premier « areu »
Sa mère en fit autant
Pour son petit Adolphe.

Comme on l’entend souvent affirmer les anciens
De leur temps, c’était mieux
Quand ils avaient vingt ans.

On n’a plus de saisons, mais la mémoire est courte,
J’ai vu geler la Seine
Et des hivers sans neige.

Souvent peuple varie en ses vénérations.
On voit les mêmes foules
Pour d’autres gouvernants.

Heureux celui qui croit en ces prévisionnistes
Annonceurs de grands soirs
Aux lendemains qui chantent.

Les gens dans le besoin, quand on leur vient en aide,
Ils vous reprocheront
D’avoir été témoins.

Appeler vérité le plus grand des mensonges
On le diffusera
Au rythme de l’éclair.

Libre à vous d’ajouter les vôtres à cette liste
Car chacun d’entre nous
N’en n’est pas épargné.
Faites-en collection !

...............................................P.SELOS
             ................................. Paris, Juillet 2013

        Liste des Textes