BARBE A PAPA

Je vis dans un présent fait de barbe à papa :
Quelques grammes de sucre que l’on teinte de rose.
C’est l’art de fabriquer avec très peu de chose?
Au bout d’un bâtonnet, un escroque-gamins.

C’est aussi, bien souvent, en matière d’idée,
Ce que nos beaux esprits nous servent dans nos auges.
Tout est creux et l’on risque, à consommer ce vent,
De remplir le cerveau par aérophagie.

Le premier brasseur d’air s’affirme philosophe
Il n’aura pas de mal à trouver des disciples.
Le vide est sidéral et n’y connaissant rien,
Le moindre des poncifs est une vérité.

Dans cette société les menteurs ont leur place,
Les experts financiers n’en sont pas les derniers.
Ils sont pour la saignée ou bien pour le clystère
Cependant le pouvoir les consulte toujours.

Au salon de coiffure on affiche souvent
Qu’on rasera gratis toute la clientèle
Demain, mais cet avis le reste en permanence.
C’est l’exemple parfait du manque de parole.

Adulte ou bien enfant, où est la différence ?
Nous sommes amateurs de la barbe à papa.

 

                                                             P.SELOS
                                                       Paris 16 Mai 2013


        Liste des Textes