CARACTERE

Quand j’étais encore à la maternelle,
La maîtresse en noir,
Vieille demoiselle,
Du poil au menton,
Ne m’appréciait pas : j’étais indocile.
Très souvent puni au fond d’un placard
Avec les balais,
J’écoutais alors les autres élèves
Anonner en chœur les A.B.C.D.
Quand elle décidait enfin que j’en sorte,
Je lui répondais : « non, moi je suis bien
Car tout seul je rêve. »
Et ça la mettait toujours en fureur.
J’étais un teigneux, comme on nous appelle
Quand on ne veut pas céder sans raison.
J’avais ma logique,
Celle de l’enfance
Et je me souviens du jour où ma mère
N’avait pas voulu qu’avec ma cuillère
Au fond de mon bol, je touille  mon sucre : 
« Je l’ai déjà fait »
Je lui répondis : « Moi, je le détourne ! »
Ceux qui me connaissent
Peuvent en attester.
Je n’ai rien perdu de mon caractère.
Oui, mais c’est bien sûr pour d’autres sujets.


                                                     P.SELOS,
                                            Paris, Octobre 2012

                                                     ......


        Liste des Textes