CEUX QUI SONT DU PASSÉ.


-

Est-il obligatoire pour aimer son pays
Qui est aussi le mien et qu’on appelle France,
Laquelle ne fut pas aussi douce à certains,
De réduire les autres au statut d’étranger
Et confondre culture avec nationalisme ?

Est-il obligatoire à la moindre occasion
De sortir le drapeau tricolore aux fenêtres
De le brandir au stade, temple de l’hystérie,
Chantant la Marseillaise dont ce n’est pas le lieu
Devenu chant de haine entre les supporters ?

Dois-je parce que j’aime un château près d’un fleuve,
Une chapelle en ruine au cœur d’un paysage
Et le dire parfois en vers alexandrins,
Renoncer pour autant aux valeurs humanistes ?
Borner mon horizon et me fermer au monde ?

Dans le mot conserver il y a deux syllabes,
Gardez-en la première, elle vous définit bien.
Votre unique critère à juger d’une époque
C’est que tout reste en place ad vitam aeternam.
Vous avez fait du Christ qui fut un anarchiste
Votre maître à penser des plus réactionnaires.

Tout ce que vous toucher sent le refoulement.
Votre « Droit à la vie » n’est que pur intégrisme.
Vous cantonnez vos femmes dans un rôle de mère,
Vous possédez leur corps sous un voile invisible.
Vous êtes Trissotin et Tartuffe à la fois.
Et quand l’un de vous meurt, c’est œuvre salutaire !

 Si votre dieu existe et s’il a tant soit peu
Conscience d’avoir fait quelques fois des erreurs,
Le mieux qu’il pourrait faire, c’est vous rendre stérile !

 

                                         P.SELOS
                  ...........Paris, le 20 Janvier 2014

        Liste des Textes