CHANT D'AMOUR


Je t’aime, ô ma pouliche à la crinière brune !
Tu pourras t’ébrouer tranquille à mes côtés
Sans craindre de porter le mors et l’étrier,
Libre comme le vent qui souffle sur les dunes.

Je t’aime, ô mon agnelle au cœur pur et si tendre
Qu’il faut que je t’apprenne à te méfier des loups ;
La lisière des forêts commence autour de nous ;
J’abattrai celui-là qui voudrait te surprendre.

Je t’aime ô ma colombe à l’envol sidéral ;
Je forcerai le monde à connaître ton chant
Et beaucoup se diront alors, en l ‘entendant,
Voici celle qui sait la chanson des étoiles.

Je t’aime ô ma sirène en ton écrin d’écume
Qui voulut bien de moi pour partager tes jeux
Nageant à saute-vague au creux d’un lagon bleu
Sous les rayons lactés d’une lumière de lune.

Je t’aime ô ma panthère au profond regard d’ambre
Que je nourris d’amour jusqu’à t’en rassasier
Et dont la langue rose a des douceurs sucrées
Quand ton corps de félin sous le plaisir se cambre.


                                                P.SELOS,
                                             Paris, Novembre 2012

                                                     ......

        Liste des Textes