Charlatans
Lotions miracles


-

.........Il n’est pas un jour où les médias de tous bords ne nous bombardent de messages à caractère commercial pour des produits aux vertus insoupçonnées. On se croirait revenus en plein Moyen Âge.

         Les lotions miracles aux propriétés universelles, notamment les huiles dites essentielles, s’y taillent la part du lion, en dépit de leur nocivité notoire. Je tiens à rappeler leur dangerosité car elles sont employées pour tuer les parasites dans la conservation des balles de laine et de coton, ce qui n’empêche pas les publicitaires de les proposer à la vente avec la complicité des pharmaciens.

         C’est ainsi que les extraits de sept racines dites réputées comme fertilisant du cuir chevelu remédieront à la chute de vos cheveux, le tout certifié par dix laboratoires dont les adresses vous resteront à jamais inconnus. Voir sur le site Arome Attitude : « les huiles essentielles et leurs effets indésirables »

         Il parait qu’il existe un bureau du contrôle des publicités, anciennement connu sous le nom de VÉRITAS, institution d’ailleurs toute aussi laxiste que sa contemporaine.

         Dans cette foire aux mensonges, le label des soi-disant cultures biologiques en est une démonstration flagrante. Qui peut prétendre aujourd’hui travailler un sol vierge de toute pollution ? Il n’est pas jusqu’à l’air et la pluie qui ne soient porteurs des rejets chimiques de nos industries, sans oublier la radioactivité. Du moins peut-on espérer que ces fruits et légumes, ces blés et ces filières animales soient traités à minima.

         Quand on sait que la Norvège déconseille la consommation régulière de son saumon d’élevage en raison de sa teneur en métaux lourds et aux aliments dont il est nourri, on peut en déduire que les japonais, grands mangeurs de sushis, cumulent mercure, nickel, chrome, cuivre,  thallium et j’en passe ! Souvenez-vous de la catastrophe de la baie de Minimata.

         À cela, ajoutez les conséquences de la catastrophe de Fukushima et vous aurez les causes des pathologies susceptibles de se développer au sein des populations nipponnes.

         Il existe une autre façon de fertiliser le haut de son crâne : Y renverser dessus un bon plat de spaghettis.

 


                                                                                P.SELOS
................................................................... Paris, le 15 février 2015

        Liste des Textes