CHRONOS


-

Les anciens le disaient dans leur grande sagesse,
Le temps est la durée d’une action,
Rien de plus.

On connait des vies brèves comme des météores
Si pleines cependant  quand d’autres
Sont ténues.
 
Je ne fais que passer d’un présent à un autre,
En filant patiemment  ma toile en continu
Sans en rompre le fil.

Créer, c’est ma façon dérisoire et puérile
D’échapper à Chronos, un délai provisoire
Qui me rattrapera.

Exister chaque instant ça n’est pas me survivre
Non plus que travailler à ma postérité
Pour un futur oubli.

Mais c’est tout simplement savoir que je me lève
Avec une raison de vivre intensément
Le jour qui va venir.

Comme vous, je sais bien ma fin inéluctable
J’aimerais seulement qu’il y ait concordance
Avec l’achèvement d’une œuvre commencée. 

Le contraire est le pire advenant à l’artiste ;
Je ne peux m’empêcher de penser à Mozart
Qui ne put terminer d’écrire son requiem …

                                                  P.SELOS
                                      Paris, le 13 Janvier 2014

        Liste des Textes