COLPORTEUR


Tout comme aux jours anciens
Je ne colporte pas de très bonnes nouvelles,
Vous préférez les autres.

D’ailleurs je ne vais pas
Marcher sur les chemins où l’on ne croise plus
Que des chercheurs d’étoiles.

Je n’ai dans ma besace
Que des cris de révolte impuissants et stériles
Au cœur de nos déserts.

Sur les routes virtuelles
La boue ne risque pas de salir mes souliers
Mais bien plutôt mon âme.

Vous conter des histoires ?
Qui les écouterait ? Vous les savez déjà
Sur vos ordinateurs.

Avez-vous pris le temps
De rencontrer vraiment cet autre que vous êtes
Et qui tant me ressemble ?

Moi, j’ai du mal à vivre
En marge des humains car j’ai faim de rencontre
Incarnant des consciences.

J’aimerais pouvoir dire,
A celui qui viendra nous rejoindre en ce monde,
Que rien n’est impossible.

Une simple chanson,
Parfois, juste un poème ont reconstruit du sens
Sur des bases nouvelles.

Qu’importe la durée éphémère de nos rêves !
Un présent rationnel avorte l’avenir.
                                                                                ............P.SELOS
                                    Paris, le 14 Octobre 2013


        Liste des Textes