DEGOÛTS ET AVANTAGES


-

         Il n’est pas de jour où l’on n‘ait pas droit aux épanchements d’un grand responsable politique, industriel ou financier concernant les regrets qu’il émet sur son sort.

         Il a pourtant tout fait pour parvenir à ce poste, y compris en marchant sur les autres, lesquels étaient prêts, eux aussi, à en faire autant.

         Quand on est à l’origine du vide qui vous environne, il n’est pas simple d’assumer la solitude.

         Donner de soi l’image du remord, quand on a manié la faux autour de soi, n’est pas chose facile.

         À l’en croire, il aurait aimé  être un quidam comme nous.

         En aurait-il apprécié la condition ? D’ailleurs, la connait-il ?
Changer son sort contre celui d’un ouvrier d’usine payé à la pièce, ça ne s’est jamais entendu.

         Le choix serait plutôt bucolique pour le côté « vie saine » et méditation.

         En attendant, l’abandon des avantages matériels n’est toujours pas à son programme et ce n’est pas demain la veille !
        
         La plus grande majorité de ses semblables sont nés une cuillère en or dans la bouche. La légende du banquier qui commence à bâtir sa fortune à partir d’une aiguille ramassée par terre est un joli conte pour enfant.
        
         Comme vous, je suppose n’avoir jamais, au moins, ce genre d’état d’âme.

 

                                                                          P.SELOS
............................................................. Paris, le 17 Avril 2016

        Liste des Textes