DÉLÉGATION



-

Il délègue à des autres
Le soin de sa santé.
Et confie son destin
À la démocratie.

À son parlementaire
Il fait un chèque en blanc
Pour qu’il le représente.
Entre deux élections,
Ce n’est pas contraignant.

Du côté charité
Des organisations dont c’est la profession
Le font très bien pour lui.
De temps en temps il signe,
Car ça  n’engage pas,
Des pétitions qui sont pour ou contre
Ou pour rien.

Quant aux grandes idées
Il préfère s’abstenir.
D’ailleurs il n’en a pas,
Il les laisse aux penseurs,
Tout cela le dépasse.

Achetant  le Goncourt
Il le trouve excellent
Ou bien assez médiocre
Quand on en parle à table
Dans les dîners en ville.

Il ne les ouvre pas.
Il lui suffit de lire un dos de couverture,
De citer un critique
Dans le vent du moment
Et de les mettre en vue
Dans sa bibliothèque.

On ne peut en conclure,
À la fin du portrait
Que par ce codicille
Sans aucune équivoque :

« C’est un homme de bien
Mais il n’existe pas. »

...............P.SELOS
Paris, le 10 Décembre 2013


        Liste des Textes