DE QUOI SE MÊLENT LES PHILOSOPHES ?


La Dispute
Italie 17e siècle (2e quart) vers 1640 Huile sur toile

         Autant je tiens en haute estime le vaste travail exhaustif et de clarification des diverses écoles philosophiques accompli par Michel ONFRAY, autant je le conteste souvent quand il porte un jugement sur le monde contemporain.

         Je suis très étonné qu’il n’ait pas compris la prise de position de
Monseigneur Stanislas LALANE, évêque de Pontoise sur la notion de péché à propos de la pédophilie.

         Monseigneur LALANE ne disculpe absolument pas les coupables de tels comportements mais il déplace la question du cadre théologique pour la ramener sur le terrain judiciaire et surtout sur l’état psychologique de celui qui passe à l’acte.

         Michel ONFRAY est tombé dans le panneau de ce l’on appelle une ambiance délétère, orchestrée par des gens mal intentionnés qui ne gardent des textes, en les « mutilant » que les éléments qui leur conviennent.

         Il n’y a rien de pire qu’un ancien croyant envers les Églises et je suis de ceux là.

         Je ne peux donc pas être suspecté d’aucune connivence en la matière

         Sans me prendre pour Voltaire, je ne tolère pas cependant l’injustice des mauvaises querelles.

 

                                                                     P.SELOS
........................................................ Paris, le 10 Avril 2016

        Liste des Textes