ESPAGNE

*Ces très bonnes Soeurs

C‘était il n’y a pas longtemps,
En l’an mil-neuf-cent-quatre-vingt,
Juan-Carlos régnait sur l’Espagne.
On n’avait pas encor soldé
L’héritage du Caudillo.

L’Eglise tenait le peuple en main
Et la gestion des orphelins.
On volait leurs enfants aux mères
Comme en Argentine, au Chili
A l’apogée des dictatures.

Ou bien dans les maternités,
On leur disait qu’ils étaient morts
Et qu’ils ne verraient pas les corps.
Et c’est derrière un cercueil vide
Qu’elles allaient au cimetière.

Car les très saintes religieuses
Supputant un marché juteux
Les vendirent aux plus offrants,
Accordant jusqu’à des crédits.
Tout était fait selon les règles,
Devant notaire assermenté.

La charité bien ordonnée
N’interdit pas que l’on se serve.

Allo ! Rome ? Le Vatican ?
Il n’y a plus d’abonné
Au numéro que vous avez demandé.

 


                                  P.SELOS
                         Paris, Janvier 2013

* Le même scandale a eu lieu en France dans les années cinquantes

 

Liste des Textes