FARNIENTE

 

Nos frères italiens l’écrivent « fare niente » ;
Ce mot là a l’accent du sud et du soleil.
Chez nos cousins germains , on ne s’en vante pas
Mais après la choucroute, c’est plus que nécessaire.

Moi qui suis très actif, je découvre avec l’âge,
Quand toutes mes passions m’en laissent le loisir,
Ce moment suspendu où mon imaginaire
Se donne quartier libre hors du moindre programme.

Je ne me soucie pas des textes à venir,
Les sujets me viendront car je sais que j’incube.
Mon esprit vagabonde et rien n’est préconçu.
C’est pour moi l’occasion d’un arrêt sur image.

Les rôles que je tiens dans le film où je joue
Ils sont ceux de ma vie et je suis étonné
Que nous ayons ensemble un don de comédien
Aussi polyvalent et digne d’un Oscar.

Car nous interprétons la tragi-comédie
Depuis notre naissance à l’ultime séquence
Court-métrage ou bien long, qu’il soit d’Art ou d’Essai
Nous sommes les acteurs de cette production.

Le titre est tout trouvé, il s’appelle « Existence ».

                                                                
                                                        P.SELOS
.................................................Paris, Février 2013

                                  

..................................
Liste des Textes