FOOT : GESTIONNAIRES ET RENTIERS


-

.........Je n’ai pas la prétention de vous révéler ce que tout le monde sait déjà quant aux liens de ce sport avec l’argent. Les joueurs professionnels, leurs entraineurs et présidents font quotidiennement la une des médias à ce sujet.

         Je pense plus intéressant d’attirer votre attention sur l’attitude comportementale des protagonistes.

         Mises à part des situations non contrôlées, dues généralement à la spontanéité du jeu des petits clubs amateurs, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que de nombreux matchs s’apparentent plus à une gestion d’épicier qu’à une célébration de l’effort.

         Les enfants gâtés du ballon rond sont coutumiers du fait.

         En fonction des enjeux, ils se donnent ou non à fond, se ménageant en prévision de rencontres majeures, selon les objectifs visés par leurs instances : Coupe de France, coupe de la ligue, coupe du monde et rencontres amicales internationales, sans oublier les conflits de vestiaires causés par les egos caractériels de ses petits messieurs. Tout devient limpide, jusqu’à la perte stratégique programmée d’une compétition.

         Et je ne parle pas de l’impact des paris truqués !

         De tout cela dépend la qualité du spectacle.

         Du foot champagne au foot soporifique, on courre ou l’on se traine sur le terrain.

         Vous ne sentez pas comme une odeur de cloaque ?

 

                                                                         P.SELOS
........................................................... Paris, le 14 Février 2016

        Liste des Textes