ILLUSIONS POTAGÈRES


L’Entre Deux Guerres
-

         Un objectif obsessionnel : Créer du lien. Pour tenter d’y parvenir, tout est bon et particulièrement les vieilles recettes. Ils n’insisteront pas pour en faire mention. Ça n’est pas l’envie qui leur manque de s’en approprier l’invention mais elle est due à l’abbé Jules Lemire, député du Nord, inspiré par le « terrianisme  et qui fonde, en 1896, la "Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer" qui deviendra plus tard
la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs.

          L’Église, qui a de l’ancienneté en matière d’entraide sociale, a toujours précédé la société civile.

         Chez l’une, il s’agissait de moraliser le comportement des ouvriers en les éloignant des lieux de consommation d’alcool et de la pratique des jeux d’argent ; chez l’autre, d’une tentative de désamorcer les tentions collectives.

         Toutes deux agissant au nom d’une paix sociale au service des pouvoirs.

         Hors la réalité de l’investissement physique personnel et du plaisir de profiter des fruits de son propre travail, c’est tout sauf une activité économique rentable : Équipements, graines et produits phytosanitaires, même subventionnés.

         Les vrais bénéficiaires de ce type d’opération restent les quelques permanents qui, via le domaine associatif, pérennisent leur emploi.
        


                                                                      P.SELOS
......................................................... Paris, le 29 Avril 2016

        Liste des Textes