IMPROVISATION


« Appuyez sur n’importe quelle touche pour continuer »
-

                  Surfer sur la vague d’une opinion majoritaire pour prendre une décision politique sur laquelle il faudra ensuite revenir n’est possible que dans un cadre démocratique. Le dictateur, lui, décide de la réalité qui lui convient ou fait tout ce qui est en son pouvoir pour la contraindre.

         Après Fukushima, l’Allemagne a déclaré unilatéralement son abandon de l’énergie nucléaire. Elle n’a pas renoncé pour autant à l’achat d’une électricité produite chez d’autres par le même procédé et à rejoindre ainsi le club des pollueurs au charbon.

         Dans un élan généreux, la Chancelière à ouvert en grand les frontières de la République Fédérale aux réfugiés chassés par les conflits du Proche et du Moyen Orient. Devant l’afflux de dizaines de milliers de demandeurs d’asile, il lui a fallu revenir aux contrôles d’identité. La France fait de même, bien que moins généreuse et ce, pour des raisons bassement électorales. Toutes proportions gardées, il y a moins de nazis chez eux  que chez nous.

         Nous sommes la septième puissance économique du monde
et 15 % des citoyens français en dispose.

         Héberger un réfugié coûte moins cher que l’entretien d’un animal de compagnie. Ça peut servir de nounou ou de personnel  de maison à bas prix.

         Trêve de plaisanterie ! Chacun d’entre nous peut prendre part, à son niveau, à ce courant solidaire.

         Par exemple, consacrer un peu de son temps à aider à l’apprentissage du français.

         Et rappeler aux préfets que le patrimoine immobilier dont dispose l’état peut aussi servir à loger nos sans abris.

 

...                                                          P.SELOS
.............................................. Paris, le 21 Septembre 2015

        Liste des Textes