LA BALLADE DE PAUL HENRI


-

Je vous raconte mon histoire,
N’ayez pas honte de la croire,
Ce soir vous dormirez dans votre lit.
C’est surtout pour moi que je chante,
Je ne connais que moi ;
J’ai tant de regrets qui me hantent,
Pardonnez-moi !

Je suis né près d’une poubelle ;
Un temps de plus, j’avais des ailes ;
J’ai bien failli ne pas avoir été.
C’est une Assistance Publique
Qui sur moi s’est penchée ;
C’est ainsi que la République m’a adopté.

Comme il fallait que je grandisse,
On m’a placé chez des nourrices
Qui faisaient de l’élevage d’enfants.
J’en ai connu des pères et mères
Qu’il me fallait quitter.
Je n’avais d’ailleurs qu’à me taire :
J’étais aimé…

C’est ainsi, d’école en école,
Que toute une enfance s’envole
Et que le cœur n’est plus ce qu’il était.
Un jour, sur un coup de cafard,
Je suis parti tout droit
Vers n’importe où, vers nulle part,
Je ne sais pas…

Je m’suis r’trouvé dans une maison
Qu’on dit de rééducation ;
Paraît qu’les murs ça réapprend la vie.
Je peux dormir dans un dortoir,
Manger au réfectoire ;
Je peux parler dans un parloir,
Venez me voir !

Je vais signer cette chanson
Puisque l’on m’a donné un nom :
C’était la ballade de Paul-Henri.

 

...................................................P. SELOS

 


        Liste des Textes