LA NUIT

Une auberge espagnole où logent nos phantasmes,
Un lieu de rendez-vous donné à l’inconscient
Qui échappe le jour à nos yeux grands ouverts,
La nuit.

Un curseur arrêté qui met en parenthèses
Les préoccupations de notre quotidien,
Dérisoires soucis dans la marche du monde.
La nuit.

Lancinante douleur en chambre d’hôpital
Où le mot solitude a sa réalité
Quand on guette aux carreaux les lueurs de l’aube.
La nuit.

Célébration des corps fougueux qui s’entremêlent,
Intemporalité éternisant l’instant,
Fusion des sentiments et d’animalités.
La nuit.

Refuge de l’enfant découvreur de lui-même
Et qui rêve éveillé dans la tiédeur du lit
A celui qu’il sera quand il aura grandi.
La nuit.


                                                            P.SELOS,
                                                   Paris, Novembre 2012

        Liste des Textes