LA FIN D’UNE AMITIÉ



         Un demi-siècle d’amitié s’achève dans l’indifférence.

         Qui d’entre nous en est la cause ? Peut-être que l’éloignement a lentement creusé sa tombe ?

         Les accolades et les repas que nous vivions aux mêmes tables sont des instants irremplaçables.

         Les téléphones et les courriels ont désincarné nos rapports.

         On dit « À la vie ! À la mort ! » le cœur léger mais un jour vient où ces mots là n’ont plus de sens.

         Lorsque nos destins nous reprennent chacun à l’autre, nous voici seuls, face à notre dernier parcours.

         Tous les sentiments sont mortels : La haine, l’amitié, l’amour.

         Les serments que l’on prête alors sur l’autel de l’éternité ne sont que des mots dérisoires pour conjurer le mauvais sort.

         L’usure est chose inévitable.

         Quand on arrête une pendule, le temps s’écoule malgré tout.

         Le nôtre aussi.

         C’est la sortie qui nous attend.

         Pouvait-il en être autrement quand tout est dit ?

 

                                                                             P.SELOS
................................................................. Paris, le 19 Avril 2016

        Liste des Textes