LA MALLE

Hors l’état de sommeil,
Mes cinq sens en éveil
Informent mon cerveau.

Expulsé de ma mère,
C’est par lui que j’ai su
D’abord que je vivais.

Devenu récepteur
Dès l’instant initial,
Il stocke des données.

Que je le veuille ou non,
Je n’en ai pas le choix,
C’est après que je trie.

C’est alors qu’entre nous
Advient la différence
Qui fait notre richesse.

Ce cerveau comparable
 ces anciennes malles
Dans un coin de grenier

Il nous est impossible
D’en faire un inventaire
Puisqu’il fonctionne encore.

C’est peut-être après tout
Pour le mieux préférable
Car en fouillant dedans,

Nous encourrons le risque
D’ouvrir en même temps
La boite de Pandore.

 

...............P.SELOS
..Paris, le 5 Décembre 2013

 

        Liste des Textes