LE BARRAGE

Je regarde mes mains
Après tant de pierraille,
Après tant de ferraille,
Et tant de tours de reins ;
Une dernière fois
Les camions qui se traînent,
Au cri de la sirène,
Sont remontés vers moi.

Un ultime soleil
Embrase la vallée,
Le couchant va tomber
Sur son dernier sommeil ;
Et moi, je suis debout
Au sommet du barrage
Qui fermera la cage
Aux torrents de chez nous.

Quand sera descendue
Des sources de montagne
Pour couvrir la campagne
L’eau des glaciers perdus,
Je laisserai au fond
Mes amours buissonnières
Dormir sous la verrière
D’un nouveau lac profond...

Matin après matin
J’ai noyé mon village ;
Matin après matin
Je regarde mes mains.


                                   P. SELOS   

                                                     ......


        Liste des Textes