LE GRAND LIVRE

Pour l’ouvrir il faudrait avoir tout l’univers
Qui lui serve de table.
Les bibles, les corans et les évangéliaires,
Toutes les épopées et tous les légendaires
N’en sont que des feuillets.
Bien avant la venue des ébauches de l’homme
Il s’écrivait déjà,
Hors du temps.
Qu’ils me semblent petits
Nos projets de conquêtes,
Nos ego prétentieux pourvoyeurs de massacres.
On croit écrire l’Histoire mais nous la subissons.
Elément poussiéreux de la cosmogonie
La survie des humains
N’est pas incontournable.
Quand nous ne serons plus habitants de ce monde
Adviendront d’autres soirs avant d’autres aurores
Pour que les choses soient il n’est pas nécessaire
Qu’il y ait un début suivi par une fin.

C’est peut-être cela qu’on appelle Le Verbe.


                                                 P.SELOS,
                                     Paris, Novembre 2012

                                                     ......


        Liste des Textes