LES HAUTS DE FRANCE


LE BEFFROID DE BÉTHUNES
-

          C’était donc si honteux d’être du Nord Pas de Calais et de la Picardie qu’il faille rebaptiser la région « Hauts de France » ? Tous les hauts de franciens seront flattés dès lors qu’on les appelle ainsi
et les chômeurs du coin se sentiront alors un peu moins prolétaires.

         L’auteur de ce nom-là est un piètre poète. Il ne sera pas seul à sévir de la sorte. Le grand redécoupage va donner du travail à ceux qui sont déjà membres de commissions. Que de négociations entre les ministères !

         Tout ce chambardement va laisser sur la touche des villes qui vivaient des administrations. Il leur faudra compter sur leurs barons locaux.

         Au mépris de l’Histoire qu’ils n’ont jamais apprise, ils vont vouloir ranger dans la même entité des lieux inconciliables.

         Il fallut plus d’un siècle après L’Ancien Régime pour que les dissensions entre départements parviennent à s’apaiser.

         Mais les faits sont têtus. Les nouveaux couturiers s’attèlent à réunir les morceaux d’un patchwork fait de textiles qui n’ont, entre eux, rien de commun.

         On ne fait pas d’union avec l’inconciliable.

         Encore moins lorsque les décisions confinent au délire.

         Quant à la dépense, multipliez là par sept pour le salaire des employés territoriaux.

         « Poitou-Charentes » «  Limousin-Aquitaine » D’accord pour la première mais l’autre est un non sens.

         À ce point, pourquoi pas Bretagne et Provence-Alpes Côte d’Azur ?

         Voilà en perspective un merdier gigantesque !
        

 

                                                                              P.SELOS
................................................................ Paris, le 10 Mars 2016

        Liste des Textes