LES IRRESPONSABLES


-

         Le pseudo califat n’a rien à voir avec l’Islam. Son unique objectif n’est que la destruction de toute forme de démocratie et, pour ce faire, de favoriser le déclenchement de guerres civiles.

         Comment ?

         En désignant à la vindicte populaire nos concitoyens musulmans. C’est dans ce piège que Charlie Hebdo est tombé.

         Oui, on peut rire de tout mais on ne peut faire abstraction des conséquences de ses actes et de ses paroles dans un contexte sociétal donné. C’est la raison pour laquelle je me suis refusé à m’identifier au « Je suis Charlie ».

         Au risque de me répéter, je n’ai jamais cessé de dire que les démocraties, dans leur incapacité à identifier leurs adversaires, sont toujours en retard d’une guerre.

         À ne pas vouloir courir de risques, préférant la quiétude égoïste à la réalité des circonstances, la Démocratie présente à l’ennemi la résistance d’un ventre mou.

         Oui, nous sommes en guerre. Il faudra la mener jusqu’au bout et ce ne sont pas quelques centaines de terroristes opérationnels et malades mentaux qui décideront du modèle de société dans laquelle nous avons choisi de vivre en compagnie d’une majorité d’états dans le monde.

         Les pacifistes bobos, pétris de bons sentiments, sont surtout  tenaillés par la trouille d’être victimes de représailles. Ils se foutent bien du sort des générations à venir.

         Oui, il va y avoir des morts comme ceux que nous pleurons déjà chez nous.

         Il n’y a pas de « guerre propre ». Les Droits de l’Homme n’ont pas leur place ici, encore moins chez Daesh.

........ L’ostracisme d’une majorité des français envers l’Islam est dû à l’ignorance des concepts d’une religion qui se trouve, cependant, être la seconde de France.

         C’est aux théologiens de faire œuvre d’information via les medias et de débarrasser le Coran des scories de plusieurs siècles d’ajouts de hadiths rétrogrades et d’en instruire les fidèles eux-mêmes. Niqab et burqa ne sont pas mentionnés dans le Coran, non plus que l’excision et infibulation, modifications mutilantes considérées comme un blasphème au regard de la perfection de l’œuvre créatrice de Dieu, idem pour la circoncision,  un reproche que faisait le Prophète aux Israélites.

         De quoi je me mêle, me direz-vous? De la paix entre les hommes. D’ailleurs, nul n’est propriétaire d’un courant de pensée.
        
         Toutes les religions et philosophies ont connu des dérives réactionnaires avec, en corollaire, les massacres et les déchaînements de violences et d’atrocités.

         Dès leurs origines, les schismes ne se comptent plus, liés aux ambitions politiques. Les successeurs du prophète n’y ont pas échappé. Le Jihad, dans sa version guerrière, n’est que l’héritage des razzias et pillages de caravanes pratiqués de façon ancestrale dans la péninsule arabique préislamique. En réalité, le Jihad , pour le musulman contemporain, consiste en un travail  à effectuer sur soi , dans le but d’en approfondir sa foi.

         Cet idéal  définit, dans ce sens, l’approche des Soufis.
        
         La laïcité républicaine est la seule garante d’une coexistence pacifique entre les diverses croyances.

         Souvent malmenée depuis sa création, elle n’a jamais eu autant d’utilité qu’aujourd’hui.

 

 

 ....................                                                                    P.SELOS
......................................................................... Paris, le 16 Novembre 2015

        Liste des Textes