LE BLASPHÈME.


Un seul doigt suffira …
-

............Nulle part dans le Coran il n’est écrit la moindre interdiction d’une représentation d’Allah, à plus forte raison son prophète. Mais une grande majorité de musulmans n’a qu’une connaissance succincte des textes, intentionnellement amputés, tant par les Wahhabites que par les Sunnites et les Chiites.

            Ce que la France a mis des centaines d’années à réaliser pour échapper à l’emprise des églises et pour que la loi commune ne se confonde pas avec les dogmes et les croyances, l’Islam ne l’a pas encore accompli.

            Jusqu’à nouvel ordre, le délit de blasphème n’existe pas sur le territoire de la République Française. Cette laïcité que beaucoup nous envient, nous ne cherchons pas à l’imposer aux autres. Nous la portons en écharpe comme nos trois couleurs et nous n’entendons pas y renoncer, sous la pression de quelque communautarisme que ce soit.

            Toutes les religions, dont le nom, au sens premier du terme, est de « relier » les hommes entre eux, ont trahi leur vocation par leur intolérance.

            Nous avons connu, nous aussi, nos briseurs d’images, l’Inquisition, nos guerres de religion avec leurs bûchers pour hérétiques.

            Honte à ceux qui en sont restés à ce stade !

            Malheur aux nations qui ferment les yeux sur leurs exactions ! La lâcheté trouve toujours sa sanction et les peuples impliqués finissent toujours par en payer la note.

            Il parait qu’enfin nos hommes politiques réagissent.

........... Affaire à suivre !
                                                                           

 

   .................................................................................P.SELOS
....................................................................... Paris, le 14 Janvier 2015

 

        Liste des Textes