LE MARCHÉ DE LA POÉSIE



         Chaque année, au mois de juin, pendant cinq jours, se tient, à Paris, le marché de la poésie, habituellement place Saint Sulpice, dans le cinquième arrondissement.

         Les éditeurs grands ou petits y installent leur stand sous toile pour y vendre leur fond de catalogue et leurs nouveautés.

         Il y a foule.

         Au sein de ce microcosme, on y croise les auteurs confirmés, à  l’allure suffisante, ceux qui ont eu la chance d’être édités.

         Les autres n’aspirent qu’à l’être.

         Certains parachèvent la caricature par le port d’un chapeau à larges       bords, tel celui des rapins de Montmartre quand ils veulent correspondre à l’image qu’en attendent des touristes.

         Entre les étales, circulent les pseudos éditeurs à compte d’auteurs qui écument les lieux et dont l’absence de distributeur fera du poète un colporteur de ses recueils.

         C’est déjà le cas chez les vrais éditeurs, notre société ne se nourrissant guère de poèmes. J’en parle en connaissance de cause.

         Saluons les initiatives, toutes manifestations confondues, qui promeuvent le genre poétique.

         Qu’on le sorte de l’isoloir littéraire pour le conduire vers le public comme on le fait depuis plusieurs années au service de la musique.

         Donnons-lui sa place à l’école mais autrement qu’en l’assassinant à coups de « par cœur » ânonnés.

          La poésie ne s’enseigne pas, elle se découvre comme on se révèle à soi-même, simplement.

         Loin de la froideur théorique, donner une note en poésie, c’est comme donner un prix à des légumes.

         Les académies qui patronnent  des concours communément dénommés « Jeux Floraux » sont, pour moi, l’équivalant des comices agricoles.

         Qu’y a-t-il de commun entre la plus belle vache ou le plus gros melon et un sonnet de Ronsard ou la « liberté » d’Eluard ?

 
                                                                                    P.SELOS
.......................................................................... Paris, le 8 Mai 2016

        Liste des Textes