LE PATAOUETTE


-

         Le Pataouette  est un langage composite constitué de vocables venus de toute la Méditerranée, empruntant fortement à l’arabe, à l’espagnol, au maltais et à l’italien, des ensembles de mots régis par une syntaxe spécifique. Par exemple : « à Doudou, son père il y a mis une calbote ! »(une gifle)

          Les siècles précédents avaient déjà connu, étant donnée la multiplicité des cultures riveraines, l’usage d’une langue commune sous le nom de Lingua Franca, héritière de racines franques datant des croisades et des principautés latines du Proche-Orient. Il fallait bien faciliter la communication des divers acteurs d’un ensemble constitué du commerce, de la piraterie (qui en est une forme), des prisonniers, des bagnards et galériens, et jusqu’aux ordres religieux chargés du rachat des otages.

           La mondialisation a trouvé la sienne dans l’anglo-américain, encore que l’on assiste à la naissance d’une pluralité d’idiomes par lesquels certaines catégories sociales ou professionnelles tendent à s’isoler.

           Les raisons en sont très anciennes : Refus d’intégration, cryptages de données économiques, signes symboliques philosophiques où religieux. Il ne faut pas non plus ignorer les phénomènes de mode et la multiplicité des néologismes récents, apports de la publicité et du sport, dans une quasi-ignorance du français.

           Merci à la chaîne des magasins Carrefour à qui on devait déjà le verbe « positiver » qui vient de surenchérir avec celui de « positismer ».

           À quand le prochain ?

...........................................................P.SELOS
..................................................Paris, Le 17 Mai 2015

        Liste des Textes