LE PATRIMOINE GASTRONOMIQUE FRANÇAIS
Inscrit en 2010 par L’UNESCO


Un repas chez Talleyrand. Extrait du film « Le Souper »
Claude Riche et Claude Brasseur
Texte et réalisation Edouard Molinaro



           S’il est vrai qu’il reste quelques inconditionnels de la bonne chair, je crains une diminution inexorable et rapide des nôtres.

         Sous les coups de boutoir de la malbouffe, je la vois dépérir progressivement.

         À qui voulez-vous léguer cet art de vivre ? Déguster n’a rien de commun avec consommer. Nos héritiers ne prennent plus le temps de rien. Ils expédient les repas plutôt qu’ils ne se posent.

         Discutant souvent avec des couples, il n’est pas rare qu’ils m’avouent satisfaire leur libido en coup de vent, telle une passe.

         Cette course effrénée n’est pas sans incidence sur la recrudescence des cardiopathies.

         La rupture brutale des activités professionnelles fauche de nombreux bénéficiaires sociaux dans la première année qui suit leur retraite.

         En raison d’une vie hyperactive menée jusqu’ici, il est plus que probable qu’elle me soit reprise inopinément, du moins je le souhaite.

         Je croise les doigts.

                                                                                     P.SELOS
............................................................................ Paris, le 12 Juin 2016

        Liste des Textes