L'Argent sale


-

            Oxfam France a publié un rapport au vitriol sur les pratiques de certaines banques françaises. L'ONG affirme que "trois groupes bancaires français proposent toujours à leurs clients des outils permettant de spéculer sur les prix des matières premières agricoles : BNP Paribas, Société Générale et BPCE via Natixis".

            Oxfam affirme que, sans ce type de spéculation et la priorité étant donnée aux monocultures non vivrières, encouragées par les grands trusts internationaux, les besoins en nourriture de la planète seraient largement couverts.

            Le devoir de chacun est donc de s’informer, en la matière, des pratiques de sa ou ses banques et d’agir en conséquence.

            Je sais que, face aux prédateurs sans scrupule, nous n’avons pas plus d’influence qu’une goutte d’eau mais qu’il ne soit pas dit que nous passons des « petits arrangements » avec nous-mêmes.

            Il faut arrêter d’incriminer le monde entier pour nous justifier de notre impuissance et de notre passivité à ne pas intervenir.

            Ne soyons pas des « culs plombés » !

            Pour des combats tout aussi justifiables, d’autres nous ont montré l’exemple en y perdant parfois la vie.

            Nous n’en sommes pas là.

                        Pour ce genre de linge sale, je ne connais qu’une seule marque de lessive : « La Morale ».

            Malheureusement, elle n’est pas à vendre ; elle s’apprend.


                                                                              P.SELOS
................................................................. Paris, le 23 Février 2015

        Liste des Textes