L'ASCENSEUR.


-

Merci à ceux qui m’ont renvoyé l’ascenseur.
Ce que j’ai fait pour eux n’attendait pas retour,
On se doit d’aider l’autre.

J’ai reçu, moi aussi, en des jours de détresse,
Quand je désespérais de trouver une issue,
Une main secourable.

L’homme qui n’a jamais connu pareil moment,
Celui de recevoir ou celui de donner,
Ne sait pas ce qu’il perd.

C’est la fusion d’un feu avec une lumière
Qui nous saisit soudain et qui nous envahit,
Et se métabolise.

Plus longue est notre vie, et plus nous repensons
Aux instants de tristesse et de joie alternée
Qui font nos souvenirs.

Je plains l’individu qui dans sa solitude,
Qu’il la désire ou non, ignore à tout jamais
L’amour et l’amitié.

Sans eux, depuis longtemps, je ne serais plus là.
Le froid de l’intérieur me fait le cœur transi
Tout comme à Rutebeuf.

                                           P.SELOS
........................... Paris, le 29 Janvier 2014


        Liste des Textes