LE PASSAGE*




Tu dis qu'on peut vivre sans être étouffé
Et conserver le feu dans son cœur ;
Le fleuve est bien large, toi qui le connait
Tu me passeras sur l'autre rive.

"Je te passerai, enfant, si tu veux,
Tu viendras au pays des hommes
Mais je ferai tout pour que dans tes yeux
Jamais la lumière ne s'éteigne."

Pour que la lumière jamais ne s'éteigne
J'ai besoin d'amour et d'amitié
Mais je ne veux pas qu'ils deviennent chaînes;
Est-il possible encore d'être libre ?

"Regarde-moi bien, enfant, que vois-tu ?
Ma vie n'est pas une prison;
La voile a besoin qu'on souffle dessus,
Je crois au pouvoir de l'échange."

Mais pour échanger il faudra donner,
Je suis un voyageur sans bagage;
Dis-moi ce qu'il faut alors emporter,
Toi qui connait déjà l'autre monde ?

"Il te suffira de rester l'enfant
Qu'ils cherchent toujours en eux-mêmes,
De rêver pour eux, de chanter souvent
Et nul n'arrêtera ton vol."

Alors, il est temps,
Je viens avec toi
Avant que ne meure mon enfance.

..........................P. SELOS

Liste des Textes