MILIEU ET GÉNÉTIQUE




         Enfin ! J’ai vécu assez longtemps pour voir la confirmation scientifique d’une intuition qui m’a toujours habité.
 
        Je crois à la primauté du milieu sur les comportements et aptitudes, face à l’héritage génétique.

         Cela m’a valu, pendant des années, de subir la vindicte des partisans de l’égalité des chances, éclairé, ou plutôt, obscurci par des convictions socialisantes et égalitaristes.

         Le dogmatisme n’est pas le monopole des Églises.

         Je me souviens des éternelles discussions avec un ami pour lui avoir        affirmé que certains peuples témoignaient d’aptitudes particulières en dextérité manuelle et artisanat d’art.

         Je prenais l’exemple des sept « boules de Canton »        

         S'il est difficile d'en cerner toute la conception, d'une manière générale, elles sont composées de plusieurs sphères imbriquées et séparées les unes des autres de façon à ce que chaqu’une, sculptée de différents motifs, se déplace librement dans l'autre.

         L’entrée fracassante et vivifiante de l’ethnologie, tel un chien s’ébrouant dans un jeu de quilles, a bouleversé les certitudes des caciques, à leur grand déplaisir.

. . . . .Ils n’ont même pas eu le temps d’organiser la moindre réfutation.

         Ainsi avons-nous échappé à un procès à la Galilée.

         Pour m’être intéressé à tout, j’ai parfaitement conscience de ne pas savoir grand-chose. C’est toujours ça de gagné !

         Que saurais-je sans les livres et les autres sources d’informations ?

         Qu’aurais-je appris sans mes rencontres avec ceux qui se sont voués aux sciences de toutes sortes ?

         Nous ne sommes faits que de la fréquentation des autres.

 

                                                                              P.SELOS
.................................................................. Paris, le 13 Mai 2016

        Liste des Textes