N’ÊTRE QU’UN CHANTEUR


-

         N’aurais-je donc passé ma vie à ne chanter que des bluettes du style «  amour, toujours, topinambours » ?

         Que la chanson soit un art mineur, je suis bien certain que Gainsbourg n’en pensait pas un mots, lui qui travaillait et retravaillait ses textes à n’en plus finir, même quand il se foutait du monde.

         Dans ce domaine, les destins furent différents selon le choix de chacun.  Cabarets et boîtes pour les uns, purgatoire plus ou moins long, et pour d’autres  révélation presque immédiates  et carrières de météore les rejetant dans l’oubli médiatique. Combien d’êtres brisés ou blessés définitivement, après des parcours en « dents de scie »

         Je n’ai pas trainé dans le métier, trop attaché à mon indépendance. Trop occupé aussi à vivre mes passions pour en nourrir mes textes.

         Aujourd’hui, les poèmes ont fait place aux « billets d’humeur ».

         Pour moi, c’est une forme d’engagement qui s’ajoute à  ceux pris dans ma vie privée.

         Le bonheur tient à peu de chose :

         Avoir une raison de se lever le matin.

 

........................................ . ..................................... P.SELOS
.................................................................... Paris, le 12 Avril 2016

        Liste des Textes