PARCS NATIONAUX
PARCS RÉGIONAUX



Massif de La Vanoise

         Bien avant ces initiatives, elles avaient été précédées par la  création du conservatoire du littoral. Il était sensé libérer l’accès des côtes de l’emprise des propriétés privées et des opérations immobilières.

         Il fallait surtout protéger le fameux sentier des douaniers indispensables pour lutter contre la contrebande. Napoléon y veilla particulièrement lors du blocus continental à destination du commerce anglais.

         Depuis, les marchandises ont changé. La drogue a pris le relais.

         La possibilité de circuler sur toutes les façades maritimes, a subi de sérieux coups de canifs sur les cartes en vigueur.

         Essayez donc d’user de votre droit de passage sur la Riviera.

         Pour les habitants des espaces protégés, leur première réaction fut une crainte d’une restreinte de leurs libertés.

         À cela s’ajoutait le sentiment d’appartenance à une « réserve ».

         Ça n’est qu’au bout de quelques années que, convaincus par les bonnes retombées économiques dues au développement touristique, que l’adhésion fut totale.

         À présent, l’or blanc des sports d’hiver menace d’une défiguration les zones encore vierges. Là où rien n’est encore aménagé, les skieurs hors piste laissent leurs traces : la pollution de leurs canettes de boissons énergétiques. Ils la complètent par leurs déclanchements d’avalanches.

         Je ne connais qu’une seule catégorie respectueuse de la montagne, celle
des planteurs de pitons.


                                                                                    P.SELOS
.......................................................................... Paris, le 12 Juin 2016

        Liste des Textes