POEME HERMÉNEUTIQUE
Pastiche.

Surtout ne jamais dire
Car on pourrait savoir.
N’être jamais d’ici
Mais préférer l’errance ;
Jeter les yeux fermés
Les clefs dans la rivière.
Je ne donnerais plus
De sens à mes paroles.
Je n’ai rien à vous dire
Que vous pourriez comprendre.
Je mets un point final
Aux arcanes du sens.
De ces abstraits délires 
J’en ai des kilomètres.
Je vous en ferai grâce
D’autres le font bien mieux ;
Amis, pardonnez moi !

                          P. SELOS
...........................Paris, Mai 2013

        Liste des Textes