POUR LEILA


Soleil de cuivre martelé
Ombre et fraîcheur des médinas,
Jardin secret ensorcelé
D'une maison de Soukara,

Murmure apaisant des fontaines,
Ouadi que l'été assécha,
Tu es la terre souveraine
Et tu t'appelles Léila.

Tu viens à nous sans nostalgie
Et si tu parles de là-bas,
Tu es aussi de mon pays
Que ta mère a greffé en toi.

Fille de Méditerranée,
Entre le Croissant et la Croix,
Il coule en toi des sangs mêlés
Et tu t'appelles Léila.

Par ta voix chantent des poètes
Auxquels tu ne demandes pas
Quelle étoile les a vus naître
Ni quel ventre les enfanta.

Leurs paroles sont des comètes
Dans la nuit d'encre ou de lilas,
Tu es celle qui les répète
Et tu t'appelles Léila.

Un vol d'oiseau est un poème
Ecrit sur le ciel, d'où qu'il soit ;
Le symbole est toujours le même :
Rien de ce qui fût ne sera.

Toi, tu chantes sur tous les thèmes
Où chacun s'y retrouvera,
Surtout, lorsque tu dis : " Je t'aime "
Et tu t'appelles Léila.


             .......................     P.SELOS

        Liste des Textes