PROPOSITION


Diogène : "Je cherche un homme"


Celui qui est encore au seuil de l’existence
Quoi de plus gratifiant que lui ouvrir des portes
Car s’il ne reste pas stérile aux découvertes
Il ne rejoindra pas les morts-vivants fossiles.
    
La charge de celui qui possède un savoir,
Sans en faire un pouvoir, c’est de le partager.
Celui qui ne sait pas le bonheur d’être utile
Ne saura pas pourquoi il se lève au matin.
    
Ma façon d’accomplir mon rôle de passeur
C’est que tu sois toi-même et non à mon image.
Je suis suffisamment allergique à la norme
Pour t’apprendre à ne pas être manipulable.
   
Initier, c’est donner via d’autres connaissance
Des clefs pour décrypter un langage essentiel
Qui donne à l’être humain toute sa plénitude
Dimension spirituelle au-delà des croyances.
   
La terre prometteuse où le grain va lever
C’est de toi qu’elle est faite et c’est toi qui la sème.
Ta sensibilité et ton intelligence
N’en seront que l’engrais des moissons à venir.
    
Je me dois d’enseigner en étudiant moi-même,
Pour ne pas t’enfermer dans un monde figé
Mais prendre des chemins qui nous sont inconnus
Cachés par cette courbe au fond de l’horizon.
   
Qualifié de poète, musicien, bateleur,
Je n’ai pas de mérite quand l’autre fait écho.
Le très peu que je sais m’interdit de poser
Mes bagages en chemin sauf à mon point final.
    
C’est sur ces bases là  que j’ai toujours conçu
Le devoir des anciens.  


                                                    P.SELOS
............................................... Paris Juin 2013

Pour Yacin, mon filleul, fils de mon ami françois.

        Liste des Textes