TOURNER EN ROND



         Manifs, nouvelle formule ! Aujourd’hui, on ne prend plus la Bastille, c’est déjà fait, alors on tourne autour.

         Aveux d’impuissance du gouvernement et domestication des syndicats ont accouché d’un compromis. C’était ça ou l’immobilité sur un champ de courses, ce qui n’est pas piqué des vers !

         Monsieur le Ministre de l’Intérieur a tranché. Devant l’incapacité du pouvoir à protéger les vies et les biens, on a abandonné les vieux parcours contestataires en ligne droite.

         Que se passera-t-il si la tête de cortège en rattrape la queue ?

         Il est vrai qu’après avoir décrété qu’on allait redresser la courbe du chômage, on pouvait bien décider de courber les trajets.

         Le surréalisme n’est pas mort.

         Ceux qui prétendent s’ennuyer n’ont pas le sens de l’humour.

         Moi, j’attends avec impatience les prochaines trouvailles qui confirmeront, si ce n’est déjà fait, que le ridicule ne tue pas.

         Je suggère d’autres modes de défilés tels à saute mouton, à cloches-pieds, à reculons.

         Enfin réjouissons-nous ! Après le printemps pourri, voici l’été caniculaire, sauf bizarrerie. N’oublions pas d’arroser les plantes et les maisons de retraites.

         En Californie, les records de chaleur font que les ours squattent les piscines des particuliers.

         Ils ont beau être à poil, ils n’en ont pas moins chaud …

 

                                                                                      P.SELOS
........................................................................... Paris, le 23 Juin 2016

        Liste des Textes