UN RAPPORT SYMBOLIQUE - L'ARTISTE ET SON PUBLIC

..........Il y a comme une essence christique dans le rapport qu’entretient l’artiste avec le récipiendaire, c'est-à-dire celui que la nature de l’œuvre contemplée bouleverse au plus profond. Car l’artiste ne donne pas seulement à voir mais il livre plus qu’une part de lui-même.

......... Sa création n’est pas qu’un objet culturel mais la manifestation d’une transcendance comparable à la transsubstantiation instituée lors de la Cène. Il est dans l’œuvre ; il est l’œuvre. Et parce qu’il est humain, il interpelle la part d’humanité de l’autre.                      

..........Qu’on le veuille ou non, il existe un lien évident entre le désir d’appropriation de ce qui est aimé et la pulsion inconsciente de l’ingérer. Le sacrement de communion dans les cultes chrétiens où il est pratiqué est une théophagie.
Je ne m’engagerai pas plus loin dans cette voie, le sujet ayant déjà été traité par d’autres, bien avant moi.

..........Hors la démarche purement commerciale, il existe souvent des similitudes entre la vie de certains artistes et celle des grands initiés. Ils partagent l’obsession de la perfection, pour eux jamais atteinte, et qui les conduit jusqu’à l’épuisement. Le trait suspendu, la portée inachevée, la statue ébauchée et la page interrompue, tout témoigne du lien intime et indissociable entre la création et le souffle vital.

...... .................................................................................................P. SELOS

        Liste des Textes