VÉRIFIER, PLUTÔT DEUX FOIS QU’UNE …


-

                  Ceci est une histoire vraie. Je peux l’affirmer pour l’avoir vécue.

         Suite à une élévation anormale et brutale de tension artérielle associée à des difficultés respiratoires, alors que j’étais en vacances dans le Midi, je me suis rendu sur place faire un examen radiographique pulmonaire sur l’ordonnance du médecin d’une amie.

         Devant regagner Paris en urgence sans attendre les résultats, j’ai reçu un coup de fil de la dite amie pour m’annoncer en termes circonstanciés qu’il ne me restait qu’un mois à vivre.

         Le lendemain, j’étais chez mon radiologue de quartier qui, clichés lus, se demandait pour quelle raison urgente j’étais venu le consulter, ne voyant rien d’anormal à signaler.

         Je rentrais chez moi.

Deux jours après, j’appris que sur le cliché à l’origine du problème, mon nom avait été inscrit sur un sparadrat masquant sur le rhodoïd celui du vrai destinataire.
          
         Depuis toujours je contrôle d’instinct, dans la mesure du possible, les infos me concernant au plus près.

         Bien m’en a pris cette fois là encore.

 

                                                                  P.SELOS
................................................. Paris, le 26 Septembre 2015

 

        Liste des Textes