A BRASSENS...

Pour mon indéfectible ami, Georges SALARD

 

I
Toi le gréco-latin, qui tutoyait les Dieux
Et dont le testament est resté lettre morte ;
Tu n’imagines pas le grand deuil que je porte
Quand je vois ta bouffarde ennuager les cieux.

II
Si tu as retrouvé les muses, les déesses,
Qui mettaient en chaleur les satyres cornus ;
Je pense que tu dois à tâton dans les nues,
Les deux mains en avant, leur tripoter les fesses.

III
De ce monde d’ici, n’éprouve aucun regret ;
L’Auvergnat a fermé, il a pris sa retraite
Plus de paratonnerre, encor moins de girouette
La parabole est reine et reine la télé.

IV
Mis à part maintenant tes quelques vieux fidèles
Quel public aurais-tu pour aimer tes chansons ?
La musique n’est plus que des copeaux de sons
Un résidu de rap et de ses décibels.

V
Le temps n’est plus clément à ton voleur de pommes
Pour un flagrant délit, il irait au violon.
Margot avec son chat serait dans un boxon,
Maintenant les chemins nous mènent tous à Rome.

VI
Dans les bistrots pourris que tu chantais si bien,
Le zinc a disparu, on chrome les façades ;
Au lieu du bourguignon, on bouffe des salades
Qu’on arrose au Vichy Saint Yorre ou Célestin.

VII
Va ! Tu n’a rien perdu ; je dirais qu’au contraire
Vu l’état d’aujourd’hui, tu es parti à temps.
Celui qui te le dit te chérissait pourtant,
Mais il est clair qu’ici tu n’as plus rien à faire.

VIII
On ne taillera plus de sabot pour Hélène,
Cupidon sur le Net tire à l’ordinateur
Personne ne veut plus, pour trouver l’âme sœur,
Chasser les papillons dans les champs d’O.G.M.

IX
Nous sommes les derniers de ces aborigènes
Mangeurs de charcutaille et videurs de bonbonnes
Et nous pensons toujours au mot dit de Cambronne
Quand se dresse le M , mangeoire américaine.

X
Ce que je n’osais pas t’avouer de ton vivant,
Au nom de la pudeur maladroite des hommes,
De mon cœur d’orphelin, je te le dis tout comme :
“Je t’aime, mon salaud ! et pense à toi souvent.”

                            
                                          P.SELOS

                                          Paris, décembre 2003


        Liste des Textes