DEUX

Picasso, saltimbanques avec un chien,1905


Je ne croyais plus qu'en mes doutes
Et, seul, je n'attendais plus rien;
Je tournais le dos à la route,
Celle du monde et des humains,
Pour l'avoir trop montrée en vain.

Mais j'ai rencontré ton visage,
Ton regard me disait: " Je suis
Un œil tout rond d'oiseau sauvage
Profond comme un ciel sur la nuit,
Pour interroger l'infini."

Et tu m'as dit:" Je veux te suivre;
Il faut reprendre tes chemins,
Entre les cœurs, entre les livres,
Les peintres et les musiciens,
Cette maison et le lointain."

Et revoici que je m'étonne,
Je suis comme un ressuscité,
De cette joie qui carillonne
Pour une vie recommencée,
En t'apprenant ce que je sais.

J'ai beau connaître le voyage,
Si tu savais ce que j'ignore,
Comme ils changent les paysages
Quand viennent le soir ou l'aurore !
Comme ils changent les paysages,
A deux, quand on partage encore !
                 
.................................P. SELOS


Liste des Textes