Hommages aux musiciens accompagnateurs et orchestrateurs

 

Une carrière d’auteur-compositeur-interprète ne se fait pas en solitaire.
C’est le résultat d’une conjonction de nombreux talents. 
La liste qui suit n’est qu’une pauvre façon de leur rendre hommage.
Remerciements à tous, vivants ou disparus et qui perdurent 
dans ma mémoire.

Bruno Bontempelli
François Rauber
Michel Colombier
Alain Goraguer
Jacques Malbay
Maurice Montagu
Jean-Paul Mengeon
Georges Maurage
Jean Boudon
Robert Sergil
Marc Lagrange
Bernard Gérard



Maurice Montagu, Robert Sergil et Marc Lagrange

        
Bernard Gérard, Bruno Bontempelli, Michel Colombier et Alain Goraguer


Robert Sergil et Marc Lagrange

 
Jean Boudon et François Rauber

 
Maurice Montagu


Robert Sergil

  ...
Marc Lagrange et Répétition à la campagne : Maurice Montagu, Georges Maurage et Jean Boudon



IN MEMORIAM;
Ce texte à la mémoire de Marc LAGRANGE qui fut pendant de longues années mon fidèle batteur et complice au sein d'une
formation de musiciens, groupe à géométrie variable (en fonction du montant des contrats...). Marc est décédé d'une crise
cardiaque. Il s'est écroulé sur sa batterie lors d'un cours qu'il donnait à l'École de Batterie de Châlon-sur-Saône. Vous pouvez
le retrouver en photo sur le site et aussi l'y entendre dans de nombreux enregistrements.




LE BATTEUR.
Musique et interprétation de : Guy POTHIER


En pleine séance
Le batteur est mort,
Rupture de cadence,
Un break imprévu,
Une impro de trop !

Sur un ra de neuf
Le cœur a lâché
Et nous voilà veuf,
Rythme inachevé.
Tu parles d’un bœuf !

Il s’est écroulé
Sur sa caisse claire
Sa cloche et son tom
Et sa charleston.
Un coup de tonnerre !

Pour une ghost note
Ce fut la plus belle,
Une note bleue,
Vibrations de cuivre
Dans l’air, suspendues.

Balais et baguettes
Sur l’or des cymbales
Ne jazzeront plus.
Riff interrompu
Par une syncope.

Roulement final,
Tombée de rideau,
Une grosse caisse
S’en crève la peau
Sur un dernier boum !

Pour me souvenir
Me reste un visage
Et, dans les nuages,
Les spots des éclairs
Et la canonnade...
Toujours en concert ?

 

P.SELOS
En mémoire de Marc LAGRANGE

 


 




L’OISEAU BLEU
Je dois aussi affirmer que ma carrière, après mon départ de la firme PHILIPS, aurait pu prendre
fin sans l’opiniâtreté de mon ami Roger AUFFRAND et sa création du label « L’OISEAU BLEU ».
Grâce lui en soit rendue !
Il me souvient aussi des « galères » que nous partageâmes dans l'aventure de l'autoproduction.

Et merci aussi à Claude ARTIGES, également mon ami, qui en a conçu le logo.